Destination universités  >  Blogue Plein feux  >  Année préparatoire : pour qui et pourquoi?

Études au Québec

Année préparatoire : pour qui et pourquoi?

Pour être admissibles à des études universitaires de premier cycle, les étudiants ayant obtenu leur diplôme d’études secondaires hors Québec devront effectuer, dans certains cas, une année préparatoire. De quoi s’agit-il et à qui cela s’applique-t-il?

Une année préparatoire est un programme de formation générale de base qui vous permettra de développer les connaissances et habiletés nécessaires pour entreprendre des études universitaires de premier cycle au Québec. Par exemple, vous pourriez avoir à compléter un certain nombre des cours préalables requis pour être admissible au programme de formation désiré. Vous pourriez aussi être amené à développer une méthodologie de travail et de recherche, des compétences en communication orale et écrite et une meilleure connaissance de la société québécoise.

Une mise à niveau

Cette «mise à niveau» s’adresse aux étudiants qui ne détiennent pas l’équivalent de la 13e année de scolarité au Québec, en particulier aux étudiants étrangers, mais aussi aux Canadiens ayant fait leurs études hors Québec.

Une année préparatoire compte environ trente crédits, parfois moins, et peut proposer différentes orientations (Sciences humaines et sociales; Arts et lettres; Sciences, etc.) selon les universités et la discipline visée au terme de la formation préparatoire.

Sous réserve de la réussite des cours et des conditions d’admission applicables, après cette année d’études le candidat pourra opter pour le programme universitaire de premier cycle de son choix. Toutefois, cela ne donne pas accès à certains programmes, le doctorat en médecine ou d’autres formations contingentées, notamment.

À noter : les détenteurs d’un baccalauréat français de l’enseignement secondaire, baccalauréat général ou technologique ou du baccalauréat international (BI), sont directement admissibles aux programmes universitaires de premier cycle. Toutefois, il existe de nombreuses exceptions en fonction des établissements universitaires et des baccalauréats. Il est donc indispensable de se renseigner sur les modalités propres à l’université et au programme qui vous intéressent. Une maîtrise minimale du français doit aussi être démontrée dans les établissements francophones.

Pour vous accompagner dans vos choix au moment de faire votre demande d’admission, les universités mettent généralement à la disposition des candidats une équipe de conseillers et des outils en ligne.

Équivalence de diplôme

La plupart des universités indiquent sur leur site les exigences d’admission détaillées pour les ressortissants des pays étrangers. Vous n’êtes pas sûr de détenir le diplôme minimal qui vous ouvre les portes d’un établissement québécois? Consultez la section Équivalence de diplômes des sites web de l’université dans laquelle vous souhaitez vous inscrire, vous y trouverez les détails en fonction de votre pays d’origine et du diplôme obtenu.

Renseignez-vous également sur les exigences spécifiques du programme de baccalauréat que vous visez après votre année préparatoire et assurez-vous de remplir les conditions, en particulier en termes de cours préalables. Ces derniers doivent généralement être réussis avant de débuter les études de premier cycle. Dans ce cas, vous recevrez une offre d’admission conditionnelle à la réussite de ces cours.