Destination universités  >  Blogue Plein feux  >  Demeurer au Québec après ses études? C’est possible!

Études au Québec

Demeurer au Québec après ses études?
C’est possible!

Vous avez obtenu un diplôme d’une université québécoise? Dans ce cas, pourquoi ne pas envisager de demeurer au Québec : c’est le choix que font des milliers d’étudiants étrangers chaque année, et avec succès!

Les étudiants étrangers sont de plus en plus nombreux dans la Belle province : les universités québécoises ont accueilli plus de 45 000 d’entre eux à l’automne 2018 comparativement à près de 42 780 en 2013, une hausse de 37 % en cinq ans seulement!

Il faut dire que plusieurs éléments jouent en faveur du Québec, notamment un coût de la vie moins élevé, le taux de change avantageux du dollar canadien et des droits de scolarité abordables. Les politiques anti-migratoires de nos voisins du Sud en ont aussi incité plusieurs à opter pour notre côté de la frontière.

Choisir le Québec

Une fois leur diplôme en poche, là encore le Québec peut s’avérer très séduisant aux yeux des étudiants étrangers. Le climat économique favorable et le marché du travail dynamique contribuent en effet à en en convaincre plus d’un à s’installer pour de bon.

Par ailleurs, le vieillissement de la population québécoise exerce une pression sur le recrutement de la main-d’œuvre, créant des pénuries qui vont aller grandissant dans certains secteurs. D’ores et déjà, des besoins criants se font sentir et les recruteurs peinent à dénicher les candidats dont ils auraient besoin pour pourvoir les postes vacants.

Obtenir un diplôme dans un établissement universitaire d’ici constitue aussi une valeur ajoutée. Ainsi, ces diplômes sont valorisés et reconnus par les employeurs locaux, ce qui facilite l’insertion en emploi. De plus, les étudiants internationaux se sont déjà familiarisés avec la vie au Québec, ont commencé leur processus d’intégration et développé un réseau, ce qui en fait aux yeux de plusieurs une source d’immigration à privilégier.

Mais ce n’est pas tout, car durant leurs études, ils ont également pu perfectionner leur français et leur anglais, les deux langues officielles au Canada, et éventuellement acquérir une expérience professionnelle sur place, ce qui en fait une ressource de choix. D’ailleurs, des études démontrent qu’un étudiant international diplômé au Canada, une fois qu’il a obtenu sa résidence permanente, gagne davantage dans un premier temps que les immigrants qui n’ont jamais vécu au pays avant de s’installer ici. Et il en sera probablement de même durant toute sa carrière.

Des démarches facilitées

Les gouvernements du Canada et du Québec ont mis en place des mesures visant à faciliter le processus d’établissement des étudiants internationaux. Au niveau fédéral, le Programme de permis de travail postdiplôme (PPTD) permet aux étudiants ayant obtenu un diplôme d’un établissement d’enseignement désigné canadien admissible de recevoir un permis de travail ouvert, et ce afin d’acquérir une expérience de travail. Ce permis est valide selon la durée du programme d’études suivi, généralement de 8 à 36 mois.

Par ailleurs, pour être sélectionnés de façon permanente au Québec, les étudiants étrangers diplômés d’une université ou d’un établissement d’enseignement du Québec reconnu par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur peuvent se prévaloir du Programme de l’expérience québécoise (PEQ). Il s’agit d’un système de traitement accéléré des demandes d’immigration des étudiants et des travailleurs étrangers temporaires qui ont résidé au Québec, s’ils répondent à certains critères. Pour présenter une demande, les candidats doivent avoir obtenu leur diplôme, présenter celui-ci ou une attestation de réussite et leur relevé de notes final. En 2015, 3 500 anciens étudiants internationaux ont reçu un Certificat de sélection du Québec, ce qui constitue la première étape d’une demande de résidence permanente au Canada.

Pour en savoir plus :