Destination universités  >  Blogue Plein feux  >  Environnement et développement durable

Domaine d’études

Environnement et développement durable

Individus, entreprises, municipalités… Ils sont de plus en plus nombreux à prendre le virage vert. Il faut dire que la conscientisation aux grands enjeux en matière d’environnement et de développement durable a pris de l’ampleur. Car aujourd’hui, l’avenir de la planète ne laisse personne indifférent.

L’environnement et le développement durable, qu’est-ce que c’est?

Alors que le phénomène des changements climatiques s’accélère et que de nombreux gouvernements tentent de mettre sur pied des actions communes afin de préserver notre planète, le développement durable est plus que jamais à l’ordre du jour. On n’a qu’à penser aux conférences climatiques à l’échelle internationale, à la mise en place d’un marché du carbone et aux efforts de plusieurs entreprises pour développer ou utiliser des technologies plus vertes, par exemple. À cela s’ajoutent les efforts d’un nombre croissant de citoyens pour adopter des pratiques davantage respectueuses de l’environnement.

Dans le domaine du développement durable, il faut travailler sur plusieurs fronts, aussi bien l’air, l’eau que les sols. Les actions peuvent prendre une multitude de formes, par exemple l’efficacité énergétique, le recours aux énergies renouvelables, le traitement des matières résiduelles, les technologies propres, la réhabilitation de sites, le transport et la mobilité durables, etc.

Selon EnviroCompétences, le comité sectoriel de main-d’œuvre de l’environnement, environ 64 000 personnes œuvreraient dans le secteur environnemental[1] au Québec, au sein de 4000 entreprises.

Débouchés et perspectives

La plupart des universités québécoises offrent des programmes axés sur l’environnement ou sur le développement durable, et ce aux différents cycles d’études. Multidisciplinaires et transférables dans de nombreux champs d’activités, ces thématiques sont également abordées dans des programmes d’études touchant à diverses disciplines, par exemple l’aménagement, l’architecture, l’urbanisme, la santé environnementale, la santé au travail, la chimie, le génie, etc.

D’ores et déjà, les employeurs disent éprouver des difficultés de recrutement pour les spécialistes en environnement et en développement durable, et les débouchés iront en grandissant. Les diplômés pourront donc travailler au sein de nombreuses organisations, tant du secteur public que privé.

Même si c’est tout le domaine environnemental qui affiche des besoins, EnviroCompétences a identifié plusieurs professions en émergence où les candidats seront activement recherchés, par exemple les comptables et économistes de l’environnement, les ingénieurs spécialisés en efficacité énergétique ou en développement durable, les spécialistes en hygiène industrielle ainsi que les estimateurs en environnement. Pour développer de nouvelles technologies et stimuler l’innovation, on a aussi besoin de chercheurs. D’ores et déjà, de nombreuses opportunités d’emplois se dessinent donc au sein d’un marché des biens et des services environnementaux en croissance.

Ces domaines vous intéressent?

Explorez dès maintenant les programmes d’études offerts dans les universités au Québec.

[1] Diagnostic industriel et de main-d’œuvre de la filière environnementale, 2016-2017, EnviroCompétences.

www.envirocompetences.org/media/publications/VF_Diagnostic_industriel2016-2017.pdf