Destination universités  >  Blogue Plein feux  >  Jeu vidéo

Domaine d’études

JEU VIDÉO

Si le jeu vidéo vous passionne, nul doute que le Québec fait partie des meilleurs endroits au monde pour étudier dans ce domaine et même y travailler. Portrait d’une industrie prometteuse qui est aussi en pleine effervescence.

Aperçu de l’industrie du jeu vidéo

Assassin’s Creed, Prince of Persia, Thief, sont autant de jeux vidéo très connus qui ont été créés au Québec. Car la province occupe le haut du pavé dans ce champ d’activités qui compte environ 230 entreprises[1]. Cela représente 11 000 postes, des emplois au sein de développeurs de jeux, mais aussi de firmes qui agissent comme sous-traitants (effets spéciaux, doublage, musique, tests, etc.). Le Québec rassemble plus de la moitié des travailleurs de ce secteur au Canada et l’emploi y a aussi connu une croissance exponentielle : il s’est multiplié par 10 depuis 2002!

On y trouve de gros joueurs comme Ubisoft et Warner Bros. Games, mais aussi une myriade de petits studios indépendants qui contribuent à la vigueur de l’industrie du jeu vidéo. D’ailleurs, Montréal s’est forgé une réputation internationale et constitue aujourd’hui le cinquième pôle du jeu vidéo après Tokyo, Londres, San Francisco et Austin.

Très diversifiée, l’industrie québécoise comprend des entreprises en édition et développement de jeux pour toutes les plateformes (PC, consoles, appareils mobiles et jeux en ligne).

Sur le plan de la formation, le choix ne manque pas tant au niveau collégial qu’universitaire. Dans ce dernier cas, on compte une vingtaine de programmes de premier et de deuxième cycles, du certificat jusqu’à la maîtrise en passant par le baccalauréat et le DESS.

Débouchés et perspectives

L’industrie du jeu vidéo est en évolution et le Québec est très bien positionné pour continuer à faire partie des leaders mondiaux dans le domaine grâce à sa masse critique de savoir, mais aussi de ressources humaines qualifiées. Quelles sont les tendances qui émergent actuellement ? Si les jeux pour consoles occupent toujours une bonne place sur le marché, les jeux en ligne et gratuits tendent à se multiplier.

Dans la même veine, le jeu vidéo est aussi de plus en plus considéré comme un « service » à long terme et non pas comme un produit éphémère. Ainsi, le nouveau modèle d’affaires des éditeurs consiste à inciter les utilisateurs à effectuer de petites transactions payantes pour acquérir ou débloquer du contenu, ou encore recevoir des mises à jour par exemple, afin de prolonger la vie du jeu.

Le sport électronique a aussi le vent dans les voiles. D’ailleurs, des géants comme Nike notamment, investissent beaucoup dans ce segment actuellement. Le eSport affiche une popularité grandissante et a d’ailleurs fait une première entrée remarquée comme sport de démonstration aux Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en 2018.

La réalité virtuelle a aussi franchi des pas de géant ces dernières années. Bien que développée et utilisée par le jeu vidéo, cette technologie est aujourd’hui utilisée dans plusieurs autres secteurs comme la recherche médicale ou le design industriel. Les talents sont donc plus que jamais recherchés !

Ce domaine vous intéresse?

Explorez dès maintenant les programmes d’études offerts dans les universités au Québec.

[1] Profil de la main-d’œuvre dans l’industrie du jeu électronique au Québec en 2016, 7e édition, TECHNOCompétences